La démocratie, peut-il venir en Iran

 
Un régime si détesté et si méprisé par la majorité écrasante de la population Iranienne, comment peut-il survivre? Pourtant, comment a-t-il succédé à exister pendant 25 ans? La réponse à cette question peut sembler un peu époustouflante, mais si vous lisez attentivement ce qui je écrirai au dessous, vous constaterez ces faits mal connus de l'Iran.


Le seule moyen de l'existence du régime en cours en Iran est l'usage de torture, répression et une politique de brutalité contre l’opposition. En effet, selon les donnés des organisations de droits de l’homme, le nombre des exécutions (notamment pendaisons) effectué par l’état le met parmi les cinq pays les plus répressives du monde. En outre, l’état pathétique de l’opposition Iranienne, qui s’est située à l’étranger, particulièrement aux Etats-Unis, est un autre facteur pour le prolongement de la vie du régime.

Les supporteurs différentes des autres oppositions, y compris les monarchistes, Le Mojaheddineh Khalg (une organisation notoirement despotique) et les républicaines n’ont pu jamais atteindre à un accord pour former une opposition chouette et forte pour récuser les mollahs qu’ont incroyablement bénéficié du manque de l’unité entre les Iraniens  .C’est-à-dire, bien que la majorité des gens aient marre du système présent, il n’y a aucune solidarité sur quelle sorte du système doit régner en Iran après le départ des mollahs. Cependant, la plupart d’en évidemment favorisent une démocratie ressemblent aux démocraties de l’Europe. La source de conflit est sur la voie d’accomplir ce but redoutable.

Néanmoins, un des facteurs le plus importants qu’a prolongé le règne de ce régime est le soutien implicite qu’il a pris des pays européens, notamment La France, La Royaume uni et L’allemande. Ces pays ont toujours soutenu le régime d’une façon secrète et ils ont catégoriquement ignorés la lutte

des Iraniens pour l’acquisition de la démocratie.

Une question importante sur l’avenir de l’Iran : Est-ce que cette situation ignoble continuera ou est-ce que les Iraniens succéderont à établir l’état démocratique et laïque qu’ils ont toujours envisagés ? En analysant les tendances en cours en Iran, on pourra bien conclure que la réponse à cette question est non.
En Iran, depuis la fondation du régime, un penchant étrange s’est déroulé : le départ des gens instruits, intelligents et talentueux . En fait, selon les statistiques, le nombre des gens instruits qui quittent l’Iran est 200.000 gens par année. Les gens qui ne peuvent plus tolérer l’ambiance répressive du pays optent pour quitter le pays. Pour cette raison spécifique, l’avenir pour l’Iran n’apparaît pas très éclatant.

Cependant, une explosion sociale a l’air très imminente. Si cette explosion peut se transformer à une révolution, on pourra avoir d’espoir sur l’avenir